Crise du Coronavirus :

L’Aide suisse à la montagne débloque 4 millions de francs pour les petites entreprises en situation d’urgence

 La crise du coronavirus frappe aussi durement les entreprises des régions de montagne. Afin de pouvoir les soutenir de manière simple et efficace, le Conseil de fondation de l’Aide suisse à la montagne a alloué le 14 mai 2020 4 millions de francs à l’aide d’urgence. De petites entreprises de montagne peuvent ainsi être sauvées de la faillite et des emplois préservés.

En règle générale, l’Aide suisse à la montagne ne soutient que des projets d’investissement durables et ne participe pas au paiement des frais de fonctionnement courants. En temps normal, la devise de l’Aide suisse à la montagne repose sur «l’aide à l’autonomie». Mais la pandémie du coronavirus a tout bouleversé et d’autres règles doivent désormais être appliquées. Les petites et microentreprises des régions de montagne suisses sont dans une détresse aiguë malgré les prêts sans intérêt ainsi que le soutien de la Confédération et des Cantons. Nombre d’entre elles sont dans une situation très difficile, voire menacées de disparition. Les petites structures touristiques et commerciales sont particulièrement touchées. En raison du caractère exceptionnel de la situation, le Conseil de fondation de l’Aide suisse à la montagne a décidé, dans un premier temps, d’accorder une aide d’urgence de 4 millions de francs pour venir en aide à ces petites entreprises. Le but premier étant de préserver des emplois particulièrement importants dans les régions de montagne.

Aide aux entreprises qui ont récemment investi
Durant une première phase, qui devrait s’achever lorsque seront clairement définies les aides accordées par les pouvoirs publics aux entreprises concernées, seules bénéficieront de cette assistance les petites et microentreprises qui ont déjà obtenu un soutien de l’Aide suisse à la montagne en 2020 et 2019. «Ces entreprises n’ont investi leurs fonds disponibles que récemment et n’ont donc pratiquement plus de réserves ; elles sont particulièrement menacées et vulnérables», explique Kurt Zgraggen, co-directeur de l’Aide suisse à la montagne. «De plus, les fonds de soutien déjà versés par nos donateurs seraient également perdus si ces exploitations devaient faire faillite».

Dans toutes les régions de montagne de Suisse, environ 150 entreprises peuvent ainsi espérer une atténuation rapide de leur détresse financière. Chaque demande est examinée attentivement, le soutien immédiat s’élève au maximum à 50’000 francs par cas. Aucun examen supplémentaire des projets n’est effectué sur place par des experts bénévoles, car ces derniers connaissent déjà personnellement les porteurs de projet et leur entreprise respective.

Ce premier soutien extraordinaire offrira de nouvelles perspectives à de nombreuses entreprises et permettra de préserver de précieux emplois dans les régions de montagne, déclare Willy Gehriger, le président du Conseil de fondation. Cependant, il précise également que les 4 millions de francs d’aide d’urgence déjà promis ne sont pas suffisants. «Nous suivons la situation de près et, si nécessaire, cette première phase sera suivie d’une seconde.

Laisser un commentaire