Dès sa création en 2001, le Festival des Sommets Musicaux de Gstaad devient le rendez-vous hivernal de référence qui enthousiasme tous les passionnés de musique classique. Chaque année, jeunes talents, artistes à la renommée internationale et mélomanes suisses et étrangers choisissent cet écrin enneigé pour faire vibrer les plus belles pages de la musique classique.


Le Festival s’articule autour de trois piliers : trois cycles de concerts répartis dans trois lieux d’exception. L’après-midi, la Chapelle de Gstaad fait la part belle à la fine fleur d’une jeunesse prometteuse. Le soir, les églises de Rougemont et de Saanen enchantent le public avec des solistes et orchestres d’envergure au rayonnement international.

Mandat : Depuis 2010, pur pr est en charge du rayonnement du Festival des Sommets Musicaux de Gstaad avec ses communications en français, allemand et anglais. L’agence a élaboré une stratégie de communication visant à mieux faire connaître le Festival auprès de ses différentes cibles en Suisse mais également à l’étranger. Parmi ses différentes tâches, relevons l’organisation d’interviews médias (print, web, radio, TV) avec le directeur artistique, ainsi que les artistes invités. Invitation aux médias suisses et étrangers à assister au festival et gestion de leur présence sur place.

Interview de Renaud Capuçon, nouveau directeur artistique des SMG, diffusé dans le TJ Midi de la RTS le 1.2.2016 :

Découvrir l’Interview de renaud capuçon, nouveau directeur artistique_pur pr

En janvier 2018, Renaud Capuçon, directeur artistique des Sommets Musicaux de Gstaad, se dévoile dans l’émission MP3 de la RTS Radio, à travers ses références musicales.

Un régal, à découvrir : Emission du lundi 22 janvier 2018

En janvier 2019, Renaud Capuçon, directeur artistique des Sommets Musicaux de Gstaad, met l’accent sur l’alto. Cet instrument à cordes a toujours souffert d’une image dépréciée.

Mais aujourd’hui, une toute nouvelle génération d’altistes émerge, au plus grand plaisir de Gérard Caussé, figure incontournable dans le monde de l’alto et mentor des jeunes pendant toute la durée du festival.

Matthieu Chenal, journaliste spécialisé musique pour 24 Heures a consacré le 24 janvier une pleine page à cet instrument, lui permettant de sortir de l’ombre. Un article très intéressant et magnifiquement documenté.

Site internet