fbpx

Œuvres inédites et records mondiaux pour les Beaux-Arts

Et coup de maître pour René Lalique

La maison Piguet proposait lors de ses grandes ventes de septembre 2018 une importante session consacrée aux Maîtres Anciens. Trois huiles inédites ont particulièrement attiré les acheteurs du monde entier. Les tableaux de Louis Bréa (c. 1450-c.1523), de Paolo Morando, dit Cavazzola (1486/1488 – 1522) et de Barbara Longhi (1522-c.1638) (lots 777, 780 et 792), dont les travaux ne sont que peu divulgués sur le marché de l’art avec moins de 5 œuvres présentées par artiste ces 100 dernières années. Le lot phare de cette vacation étant l’Annonciation de Louis Bréa (lot 777), aux dimensions monumentales 123×167 cm, qui est remportée pour CHF 133’700 (EUR 117’800), établissant ainsi un record mondial pour l’artiste.

Adeline Bisch Balerna, spécialiste Tableaux, Arts graphiques et Sculptures chez Piguet Hôtel des Ventes, déclare:

Nous sommes fiers d’avoir pu, grâce à nos recherches, redécouvrir des chefs d’œuvres oubliés d’artistes aussi importants que Louis Bréa, Cavazzola ou Barbara Longhi et d’avoir suscité cet engouement auprès du public qui s’est traduit par des résultats exceptionnels. A titre d’exemple, il nous a fallu près de 8 mois de recherches pour établir l’exacte traçabilité de la provenance de l’œuvre de Cavazzola (lot 780, vendu CHF 145’800 – EUR 128’500).

Les acheteurs se sont également disputés en salle et au téléphone un autoportrait inédit de Henri-Théodore Fantin-Latour (1836-1904). Cette œuvre intimiste est de première importance pour les collectionneurs. En effet, il s’agirait du seul autoportrait connu de l’artiste se représentant en tant que droitier. Les historiens présumaient pendant de longues années que le dessinateur et peintre était droitier en se référant au sens des hachures de ses dessins, bien qu’on lui connaissait  seulement des autoportraits en tant que gaucher. Après avoir dévoilé pour la première fois cette œuvre de l’artiste exécutée et représentée de la main droite (lot 707 vendu pour CHF 20’700 – EUR 18’200, sextuplant son estimation basse), Piguet Hôtel des Ventes devrait ainsi clore ce débat.

Enfin, la vacation d’Art moderne a vu d’excellents résultats avec l’adjudication d’une fontaine aux quatre nanas qui obtient un résultat de CHF 36’500 – EUR 32’200 et monte sur le podium des records mondiaux pour cette sculpture signée Niki de Saint-Phalle (1930-2002) tirée à 150 exemplaires (lot 652)[i]. Notons également un plat en argent, Profil de Jacqueline, d’après Pablo Picasso (1881-1973) qui s’envole à CHF 47’400 (EUR 41’800) (lot 690).

CHF 113’000 pour le pendentif René Lalique

 René Lalique (1860-1945) fut l’une des maîtres incontournables de l’Art Nouveau qui fit entrer le bijou dans une ère nouvelle. Grâce à son génie créatif, il introduit de nouvelles formes, de nouveaux matériaux et de nouvelles techniques dans chacune de ses créations qui sont pour beaucoup des pièces uniques, véritables témoignages d’une époque. Il n’est donc pas étonnant que le pendentif Chiens et serpents dans feuillage mis pour la première fois à l’encan par la maison Piguet jeudi 27 septembre ait attiré des amateurs du monde entier qui se sont disputés ce joyau de l’Art Nouveau jusqu’à CHF 113’000 (EUR 99’600) (lot 1328). Ce bijou, conservé depuis son achat originel pendant plus d’un siècle, était resté dans la même famille neuchâteloise.

[i] Sculpture vendue CHF 38’900 en 2010 chez Sotheby’s Paris.

Laisser un commentaire